Quoi
  • Administration
  • Agroalimentaire
  • Automobile, Moto
  • Bâtiments, Construction
  • Commerces
  • Education
  • Finances
  • Industries
  • Informatique, Internet
  • Logement
  • Média, Communication
  • Mode, Beauté
  • Profession libérale
  • Restauration
  • Santé, Bien-être
  • Services, Sécurité
  • Sorties, Évènements
  • Tourisme, Loisirs
  • Transport

C’est en 1843 que la célèbre mosquée de Dinguiraye a été construite par son fondateur El hadj Oumar Tall dans sa conquête d’expansion de l’islam. A l’époque, cette maison de Dieu était faite en paille. Mais à cause de la rareté de cette matière, le temple de Dinguiraye a bénéficié des soutiens qui lui ont permis d’avoir des modifications légères. Aujourd’hui, selon Mountaga Tall, un des fils de l’Erudit El hadj Oumar, 171 ans après, la mosquée de Dinguiraye reste et demeure un véritable site touristique. « Cette mosquée est très convoitée. Des gens viennent de la Mauritanie, du Sénégal, de la Gambie du Nigéria et même de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte et autres, juste pour prier pour avoir des bénédictions »

Le Khalif, avant de conquérir le Mali jusqu’à Ségou en passant par le mandingue et le fouta Djallon, a construit cette mosquée. Un temple de nos jours soigneusement gardé avec pour imamat confié à la famille bodjé.

Pour des questions de patrimoines historiques, ‘’le Lénguè ‘’, l’arbre sous lequel El hadj Oumar faisait ses ablutions existe encore à Dinguiraye mais aussi la cases de sa femme Mariame Awoussa.
Beaucoup d’autres héritages du Khalif sont secrètement gardés à l’image de sa canne que nous a montrée l’un des descendants des Bodjé, Abdoulaye Bah.

Arrivé à Dinguiraye en compagnie des notables, de 86 imams et d’autres religieux dit-on, El hadj Oumar Tall a installé son premier camp à Djin Kônô. Aujourd’hui, sous l’effet des intempéries de la nature, le camp est démoli, mais une portion de son mur est jusqu’ici conservée à l’intention de la nouvelle générale.

La case de sa nigériane Mariame Awoussa est de nos jours transformée en cimetière où dorment beaucoup de disciples du Khalif El hadj Oumar Tall. Un lieu qui constitue un endroit de recueillement pour bon nombre de personnalités. La conservation des héritages d’El hadj Oumar constitue de nos jours la préoccupation majeure de ses descendants.

Évaluez-nous et donnez votre Avis

Votre Note Globale pour cet Etablissement

angry
crying
sleeping
smily
cool
Parcourir

Your review is recommended to be at least 140 characters long

Réclamer Cette Annonce