Quoi
  • Administration
  • Agroalimentaire
  • Automobile, Moto
  • Bâtiments, Construction
  • Commerces
  • Education
  • Finances
  • Industries
  • Informatique, Internet
  • Logement
  • Média, Communication
  • Mode, Beauté
  • Profession libérale
  • Restauration
  • Santé, Bien-être
  • Services, Sécurité
  • Sorties, Évènements
  • Tourisme, Loisirs
  • Transport

Découvrez en vidéo l'Annonce de La mare de Baro Voir la vidéo

La fête de la mare de Baro se déroule chaque année au mois de mai. Les populations de la région s’y donnent rendez-vous, tout comme les ressortissants du village qui, pour l’occasion, reviennent de l’étranger ou d’autres parties de la Guinée. Une occasion de voir leurs familles respectives, et profiter de la fête.

La mare de Baro est célèbre pour sa pêche annuelle rituelle, qui regroupe des milliers de personnes venues de tout le pays, voire de pays voisins. Mais ce rassemblement de pêche collective est plus qu’une simple cueillette piscicole, davantage une manifestation forte de l’identité culturelle régionale.

La fête des mares est l’une des fête traditionnelle et mythique de plusieurs centaines d’années et qui, à chaque occasion, mobilise foules venues de tous les horizons.

Chaque année, un haut responsable de l’Etat participe à l’ouverture des festivités de ces mares.

L’Association pour le Développement de Baro œuvre pour le développement de cette contrée qui est riche en couleur, malgré la forte dégradation des mares due aux changements climatiques par la diminution de la pluviométrie.

Pendant la fête de la mare, tout le monde se retrouve dans la petite forêt sacrée où l’on consacre les vœux en marchant autour du grand fromager de plusieurs centaines d’années, en tresse de couronnes de feuilles sur la tête qui protègeraient et qui porteraient chance toute l’année semble-t-il.

Des jeunes filles et des jeunes garçons dansent sur des rythmes affectueusement appelés « danses des hommes forts » que l’on entend une seule fois dans l’année.

Pendant ce temps s’installent de milliers de gens dans la mare après le signal du gardien de la mare, en langue nationale maninka “Ka Dala diya’’ qui signifie « que la mare soit bonne ». Tout ce beau monde peut avoir accès à la mare. Ce gardien est Camara, une famille qui de père en fils veille sur la mare depuis le 13ème siècle.

L’histoire de cette mare telle que racontée, rapporte que ce village était occupé par les Baro lorsqu’à l’époque de la victoire de Soundiata Kéita, les Condé, guerriers et leurs alliés forgerons vivant de razzias, les Camara l’envahissent et en chasse les Baro. Les Camara, victorieux, offrirent ce village en guise de remerciements de leur aide et de leur fidélité.

Dans cette petite forêt, ils découvrirent deux tabourets faisant face à trois canaris et ils comprirent qu’il s’agit d’une forêt sacrée, habitée par un couple de génies, à savoir Bolet Karounkan et Bolet Fadima. Après de grandes palabres avec ces derniers, ils conclurent un pacte de bonne intelligence et de protection mutuelle.

En 2007, les baratiguis qui signifient en malinké « les propriétaires du terrain » ont voulu selon des témoins enfreindre à un rite comme pour dire que nous sommes dans un monde moderne. Ceci dit il est de coutume de nettoyer la forêt une semaine avant la fête de la mare et ceci avec un son de tambour qui ne se joue qu’une fois dans l’année pour prévenir les génies de la présence des baratiguis. C’est ainsi qu’ ils se sont rendus dans la forêt sans ce chant et comme châtiment ils reçurent des piqûres d’abeilles qui demeurent dans cette forêt depuis des lustres jouant le rôle de protecteur. Il a fallu faire des offrandes pour implorer le pardon des génies. Ce petit témoignage nous révèle tout le coté mystique de cette partie de la Guinée qui malgré la mondialisation garde son côté africain.

Dès après le signal donné par le gardien de la mare, de milliers de gens composés de jeunes hommes et de jeunes femmes stationnés sur tout le pourtour, envahissent et s’installent dans la mare avec de différents instruments de pêche. Une vingtaine de jeunes filles fiancées qui attendaient la fin de la fête de la mare rejoindraient le même jour leur foyer conjugal.

La fête de la mare est l’occasion d’annoncer le début des grands labours mais aussi une occasion de fiançailles, de mariages, de rencontres, de petits commerces, de prononciations de vœux et des séparations heureuses.

Évaluez-nous et donnez votre Avis

Votre Note Globale pour cet Etablissement

angry
crying
sleeping
smily
cool
Parcourir

Your review is recommended to be at least 140 characters long

Réclamer Cette Annonce