Trouver

PCG (Pharmacie Centrale De Guinée)

 

Be the first to review

La Pharmacie Centrale de Guinée (PCG) tire son origine de l’ancienne pharmacie d’approvisionnement appelée (Pharmapro) créée en 1950 à Mamou. La Pharmapro était chargée des préparations galéniques et de l’approvisionnement de certains hôpitaux en produits pharmaceutique de la spécialité et en matériels médicaux. Cette structure comprenait un effectif de 22 travailleurs dont deux pharmaciens africains et un pharmacien européen militaire.

DE 1950 à 1958, date de l’indépendance de la Guinée, la Direction de Pharmapro était assurée par l’administration coloniale. C’est au lendemain de l’indépendance du pays, précisément en 1960, que cette structure a été nationalisée sous le nom de (pharmaguinee) avec un effectif de 240 travailleurs dont deux pharmaciens.

La pharmaguinée dont le siège est à Conakry jouissait du monopole d’importation de tous les produits pharceutiques pour couvrir l’ensemble des besoins nationaux. A ce Titre, elle avait pour mission d’assurer l’approvisionnement en produit pharmaceutique des pharmacies d’Etat d’alors établies sur tout le territoire national et de tous les hôpitaux et dispensaires. Ce système d’approvisionnement a fonctionné jusqu’en 1984, avènement de la deuxième république.

De 1985 à 1989, la pharmacie gardant toujours son statut d’établissement Public a caractère Administratif « EPA », a fait l’objet d’une série de restructuration et de réduction de ses effectifs allant de 328 à 66 travailleurs.

C’est en 1989, a la faveur des reformes envisagées, que le Projet de réhabilitation du Secteur Pharmaceutique Publique « PRSPP » financé conjointement par le Gouvernement Guinéen et la Banque Africaine de Développement « BAD » a été initié. Ce qui va permettre, entre autres la mise en place d’un Etablissement Public a Caractère Industrielle et Commercial « EPIC » qui a pour mission (L’approvisionnement en produit de sante de qualité des structures sanitaires et les toutes les autres institutions évoluant dans le domaine de la sante d’une part, et, l’amélioration de l’accessibilité tant financière que géographique de ces produits aux populations, d’autre part). Cet Etablissement Public qu’est la Pharmacie Centrale en abrégé «PCG » est créée par décret D/92/133/PRG/SGG du 17 décembre 1992 avec un effectif de 50 travailleurs dont 12 Pharmaciens.

Pour y parvenir, quatre actions sont envisagées à savoir

1 Pour former les agents de santé chargés de la gestion des médicaments, Consommable et outils de gestion dans les centres de santé. Cette formation vise à renforcer les compétences des agents chargés de la gestion des produits pharmaceutiques dans les domaines de la connaissance du médicament, des conditions de stockage, du rangement des stocks, de la tenue des outils de gestion de la commande des médicaments, la réception, la dispensation des médicaments aux malades et la gestion des recettes.

2 Doter les centres de santé en équipements de stockage et de rangement des produits pharmaceutiques. Cette action vise à améliorer les conditions de stockage, de rangement et de gestion des points de vente et de distribution des produits pharmaceutique dans les centres de santé

3 fournir une dotation initiale de produits pharmaceutiques et outils de gestion pour une période d’un an en livraison fractionnées. Cette activité a pour objet d’assurer la mise à disposition d’un stock initial des produits pharmaceutiques dont la gestion permettra la reconstitution future des stocks, de manière a assurer la disponibilité permanente de ces produits.

4 Assurer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des activités du projet dans les centres de santés. Comme son nom l’indique cette action vise à mettre en place un mécanisme de suivi de la mise en œuvre de la gestion des stocks, a travers des évaluations périodique lors des ateliers de capitalisation des expériences organisés à cet effet.

Non loin du Stade de 28 Septembre – Dixinn – BP 900
Dixinn Mosquée
Conakry – Guinée