Wanindara : une fille violée par le médecin qui la traitait contre le paludisme

Une adolescente, qui suivait un traitement contre le paludisme dans une clinique au quartier de Wanindara (Ratoma), a été violée par le médecin qui s’occupait d’elle dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 mai 2017. Selon la victime, le (présumé) prédateur sexuel a d’abord tenté de toucher ses parties intimes, prétextant contrôler si elle avait de pertes blanches.

Devant le refus catégorique opposé à sa demande, l’agresseur a alors adopté une stratégie très choquante : introduire un puissant somnifère dans le processus de perfusion. Quelques instants plus tard, l’adolescente, élève dans un lycée de la place, s’est endormie. Laissant le loup seul avec sa proie.

La jeune fille a assuré n’avoir su ce qu’elle venait de subir qu’à son réveil. Sa maman l’a transférée dans un autre hôpital pour y suivre des traitements. Le médecin légiste qui l’a examinée a confirmé le viol. Pire, deux jours après les faits, la victime ne peut toujours pas marcher.

Selon une source proche du dossier, le présumé violeur a été arrêté par les services de sécurité pour approfondir les enquêtes.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire