Jeudi 10 aout, au terme de son audition à titre de témoin sur le massacre du 28 septembre, le ministre d’Etat conseiller personnel du président de la République, Tibou Kamara s’est dit confiant et a la conscience tranquille.

Le conseiller d’Alpha Condé avait promis de répondre à sa convocation sans hésitation et sans la moindre fébrilité.

Il a rassuré la presse que l’audition s’est passée dans le respect et dans la courtoisie, tout en se disant heureux d’avoir répondu à l’appel de la justice de mon pays pour livrer son témoignage.

Interrogé par Jeune Afrique, Me Hamidou Barry, avocat et membre de l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme (OGDH), affirme que l’audition de Tibou Kamara ‘’est une bonne chose que nous saluons’’.

Toutefois, il a précisé que ‘’Tibou Kamara n’a pas été vu sur le terrain le jour du massacre. Mieux, sa démission juste après le drame était une manière de se démarquer de ce qui s’est passé’’.

Pour l’avocat, qui s’attend à l’ouverture d’un procès dans les meilleurs délais, ‘’tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin doivent être entendus par les juges, quel que soit le poste que la personne occupait’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Laisser un commentaire