En Guinée, il n’y avait ni électricité, ni eau, ni routes. Un pays ne peut pas se développer sans ces éléments. La Guinée est le pays est plus touristique d’Afrique de l’Ouest, mais on n’avait pas de routes’’.

Ces mots sont ceux du président de la République qui rencontrait la presse la semaine dernière. Aujourd’hui, se réjouit Alpha Condé, ‘’on a des hôtels, mais il nous faut des routes’’.

Le chef de l’Etat dit avoir dépêché des italiens à Boffa à la plage de Belair pour mener des études en vue de rendre le site plus attrayant. ‘’Ils m’ont dit que c’est mieux que l’ile Maurice’’, raconte le maitre de Sékhoutouréyah.

Selon le président Condé, le potentiel touristique de la Guinée n’a pas été mis en valeur par le régime de Sékou Touré. Et il explique les raisons. ‘’Après l’indépendance, à cause de l’attitude de Foccard et autres, le premier président [de la Guinée] a estimé que les touristes sont des espions. Il a interdit le tourisme’’, révèle-t-il.

C’est pourquoi, souligne le numéro un guinéen, le tourisme ne s’est pas développé en Guinée. Mais aujourd’hui, assure-t-il, ce secteur peut rapporter gros à notre pays.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Laisser un commentaire