Les griefs d’Aboubacar Sylla sur le budget du Chef de File de l’Opposition

Aboubacar Sylla peine à se contenir. Il peine à se fidéliser avec le budget du chef de file de l’opposition. Certes, « Cette loi prévoit des avantages mais évidemment des obligations pour le chef de file, et finalement tout ceci devait être précisé dans une résolution de l’assemblée nationale, discuté avec le chef de file de l’opposition également. Cela a donné lieu à ces dispositions. Seulement, nous reprochons tout simplement le manque de transparence qu’il y a eu dans cette affaire. »

Pour le porte-parole de l’opposition « On aurait dû être informé à toutes les étapes de l’évolution de ce processus d’attribution de ces avantages dès le 24 février où le ministre du Budget a fait la notification au chef de file de l’opposition. On aurait dû informer tout simplement à l’opposition que cette ligne budgétaire est ouverte. » Pour lui, la loi est vague sur le sujet. De toute évidence, « L’objectif ultime étant d’améliorer la qualité de la démocratie guinéenne en faisant en sorte que l’opposition ait les moyens de réagir et à cette réflexion à mon avis, il ne faut pas se limiter à l’opposition républicaine. »

Il ne veut pas un regard réducteur : « Il faut ajouter à tous les partis qui se réclament de l’opposition. Chef de file de l’opposition ce n’est pas l’opposition républicaine seulement, c’est toute l’opposition guinéenne, y compris le PEDN, y compris le BL, qui ne participent pas actuellement à nos rencontres mais ce sont des partis qui sont

manifestement de l’opposition, donc ils sont concernés par cette question ». Sauf que parmi ceux-ci, on dénonce déjà la manière…

Jeanne Fofana, www.kababachir

Laisser un commentaire