Explorer le mondeFermer

Depuis quelques semaines, une polémique est née autour des effets secondaires potentiels du stérilet Mirena. Outre ces inconvénients qui resteront à approfondir, le stérilet (ou dispositif intra-utérin) présente un avantage certain par rapport à d'autres méthodes contraceptives : une étude parue en 2012 montrait qu'il était le moyen de contraception le plus efficace, divisant par vingt les risques de grossesse par rapport à la pilule ou d'autres contraceptifs.

Article de Washington-AFP du 28 mai 2012

Les femmes qui utilisent la pilule, le timbre contraceptif transdermique ou l'anneau vaginal ont vingt fois plus de risques de tomber enceintes que celles recourant à des méthodes de longue durée comme le stérilet, selon une étude publiée mercredi aux États-Unis. Les plus jeunes femmes, tout moyen de contraception confondu, ont en outre plus de risques de tomber enceinte.

Chez les jeunes femmes de moins de 21 ans qui choisissent la pilule, le timbre transdermique (à changer une fois par semaine) ou l'anneau vaginal, le risque de tomber enceinte est près de deux fois plus élevé que celui des femmes plus âgées, ont constaté les auteurs de cette recherche, menée auprès de 7.500 participantes âgées de 14 à 45 ans. Pour ce qui est de la différence d'efficacité, la contraception moins durable (pilule, timbre et anneau) représente un taux d'échec de 4,55 % contre 0,27 % pour le stérilet. Ces travaux paraissent dans la revue médicale The New England Journal of Medicine datée du 24 mai.

Le stérilet les surclasse tous

Les résultats laissent penser qu'une utilisation plus fréquente des stérilets au lieu des autres moyens de contraception à la durée d'efficacité plus courte pourrait éviter un nombre important de grossesses non souhaitées.

Le stérilet hormonal, ici à l'image, relargue dans l'organisme une progestérone de synthèse qui dérègle le cycle menstruel. Il suffit bien sûr de le retirer pour retrouver une fertilité normale. © Gloecknerd, Wikipédia, DPLe stérilet hormonal, ici à l'image, relargue dans l'organisme une progestérone de synthèse qui dérègle le cycle menstruel. Il suffit bien sûr de le retirer pour retrouver une fertilité normale. © Gloecknerd, Wikipédia, DP

« Cette étude est la meilleure démonstration que les méthodes de contraception de longue durée sont nettement supérieures à la pilule, au timbre transdermique ou à l'anneau vaginal », souligne Jeffrey Peipert, professeur de gynécologie à la faculté de médecine de l'université Washington (Missouri), principal auteur de l'étude.

« Les stérilets et implants sont beaucoup plus efficaces car les femmes n'ont plus besoin d'y penser une fois que leur gynécologue les ont mis en place », ajoute-t-il.

Un moyen fiable d’éviter les grossesses non désirées

Le stérilet hormonal est efficace pendant cinq ans et celui en cuivre pour au moins dix ans, rappelle ce médecin.

Le saviez-vous ?

Le stérilet est installé pour cinq ou dix ans, il n'y a aucun risque d'oubli. Mais à la différence du préservatif, et comme la pilule, il ne protège pas des infections sexuellement transmissibles.

Les grossesses non-désirées représentent un problème de taille aux États-Unis. Sur les quelque trois millions de femmes tombant enceintes chaque année, 50 % ne le souhaitaient pas ou ne l'avaient pas prévu.

Le taux de grossesses non-souhaitées aux États-Unis est nettement plus élevé que dans les autres pays industrialisés et des études montrent qu'environ la moitié d'entre elles ont résulté d'une défaillance du moyen de contraception.

Liens externesEffectiveness of Long-Acting Reversible ContraceptionUniversité Washington, Saint-Louis

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager avec vos ami(e)s et aidez-nous à faire connaître Futura 🙂 ! La Rédaction vous remercie.

À voir aussi :

Liens externesEffectiveness of Long-Acting Reversible ContraceptionUniversité Washington, Saint-Louis Retrouvez les commentaires dans notre forum.

Laisser un commentaire