Kankan : La rénovation de la grande mosquée contestée !

Depuis maintenant plusieurs mois, des travaux de rénovation sont en cour, dans l’enceinte de la grande mosquée de Kankan, situe au quartier Timbo.

C’est une initiative conjointe de la première Dame de la république Hadja Djènè Kaba Condé et de l’entrepreneur Ansoumane Kaba, PDG du groupe Kaba Guiter est financée par la république Islamique d’Iran à travers son ambassade basée à Conakry.

Ces travaux de rénovation, en tout concerne la pose des dallettes pour recouvrir l’étendue de sable qui se trouve dans la grande cour, la réparation et la peinture des différents murs qui constitue cette enceinte de prière.

Sadek, l’ingénieur du projet, dépêché à Kankan par la république islamique d’Iran trouve que ce projet prévu pour un délai d’exécution bien bref, ce risque pourtant d’être retardé à cause de la sainson des pluies.

Pour les autorités religieuses de la mosquée, l’œuvre est à saluer et à accompagner jusqu’au bout car elle est bénéfique pour les fidèles qui fréquentent cette mosquée. .

Ibrahima Kalil Kaba, fils du grand Imam Ratib de Kankan, explique en ces termes, ces avantages. » C’est à cause de ce sable, que nos tapis de prière s’altéraient à tout moment. Encore plus grave, les démunis qui viennent trouver refuge ici, sont tenté à chaque fois de laisser trainer les besoins de leurs enfants dans ce sable. Certains de nos fidèles aussi sans le savoir venaient marcher dans ces excréments » a t-il déclaré.

En outre, il réplique face à la réaction de bon nombre de personnes, ne soutenant pas, pour des raisons diverses, ces changements qui s’opèrent au sein de cette mosquée.

« Tout le monde ne croit pas en Dieu, et tout le monde ne croira pas en Dieu. Des gens n’étaient pas d’accords pour la tenue de ces travaux dans l’enceinte de la mosquée et ils tenaient à ce que ce sable reste intact en guise de symbole. Mais il faut se souvenir que même la Mecque était poussiéreuse en son temps, pourtant aujourd’hui cette mosquée est faite de carreaux »

Enfin, il faut préciser aussi qu’en plus de la pose de ces dallettes et de la peinture, ces travaux s’étendent aussi à la reconstruction des latrines de cette mosquée.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANTwww.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire