Un supporter marocain lors de la Coupe d’Afrique des nations, à Port-Gentil, au Gabon, le 29 janvier 2017.
Un supporter marocain lors de la Coupe d’Afrique des nations, à Port-Gentil, au Gabon, le 29 janvier 2017.
Crédits : JUSTIN TALLIS/AFP

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé, vendredi 11 août, avoir déposé sa candidature pour accueillir la Coupe du monde 2026 auprès de la FIFA, l’instance organisatrice. Il s’agit de la cinquième candidature du pays, après celles de 1994, 1998, 2006 et 2010 – toutes non concluantes. Le Maroc est ainsi en lice pour devenir le deuxième pays africain à accueillir l’épreuve phare de la FIFA, après l’Afrique du Sud en 2010.

Lire aussi :


A l’heure ou en retard ? Le Cameroun s’inquiète des chantiers pour la CAN 2019

Le royaume s’est lancé ces dernières années dans un chantier de professionnalisation de son football et a multiplié les candidatures à des compétitions pour baliser le terrain à l’organisation d’un Mondial. Il devait accueillir la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2015 mais avait finalement refusé d’organiser l’événement en raison de craintes liées à l’épidémie d’Ebola.

Lire aussi :


Mondial de football 2026 : une candidature commune Etats-Unis, Canada et Mexique

Le Maroc devient ainsi le deuxième candidat déclaré, après les Etats-Unis, le Canada et le Mexique, qui ont annoncé en avril leur candidature conjointe. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, s’est dit « convaincu » que le Maroc pourrait organiser le Mondial 2026, le premier à voir concourir 48 équipes, contre 32 aujourd’hui.

Laisser un commentaire