Enquête parlementaire sur le budget du CFO : une réponse à Baidy !

Baïdy Aribot réclame la mise en place d’une enquête parlementaire pour statuer sur le budget alloué – en toute opacité – au chef de file de l’opposition. Cette sortie a été largement commentée. Au niveau de l’opposition républicaine, on ne voit « pas l’utilité d’une enquête parlementaire, même si elle n’a pas suivi toutes les voies régulières », argumente Aboubacar Sylla, lui-même agacé par la posture ubuesque de Dalein Diallo.

Ne sachant plus qui défendre, le porte-parole se contente de cette phrase : « C’est un accident de parcours, c’est un épiphénomène. Je pense que le retour d’El Hadj Cellou va sonner le glas de tous ces débats. Nous allons nous retrouver et nous allons en discuter sereinement. Mais l’appel que je lance à tous les partis politiques de l’opposition ; c’est de ne pas accepter que cet appât lancé par le pouvoir soit la cause de l’implosion de l’opposition républicaine. »

Aboubacar Sylla, sur les ondes d’une radio locale craint une implosion mais surtout la risée publique. « On se ridiculiserait qu’on dise à l’avenir qu’il y a une opposition en République de Guinée dans un pays de l’Afrique de l’Ouest là-bas où il y a eu implosion parce qu’on a fait le jeu du pouvoir, simplement parce qu’on s’est pas entendu dans la répartition d’une manne qui a été attribuée par le pouvoir, à un parti d’opposition ou l’opposition dans sa globalité ». A y voir de près, on comprend largement l’acharnement du député de Kaloum. Un

acharnement que les proches de Dalein prennent comme de la jalousie. Et pourtant, mêmes ceux-ci sont gênés.

Vivement le retour de Dalein pour laver le linge sale.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire