Des manifestants ont dénoncé la vindicte populaire dont l’un des leurs a fait l’objet à Lambanyi

La circulation a été momentanément perturbée ce mercredi 31 mai sur l’axe Lambanyi-Nongo en haute banlieue de Conakry. Des proches de la victime de la vindicte populaire du mardi 30 mai ont manifesté. Ils ont dénoncé l’assassinat de leur ami dont ils clament l’innocence et réclamé justice.

Le jeune qui a été brulé vif ce mardi n’a rien d’un bandit ou d’un voleur. C’est du moins la thèse qu’ont défendu les manifestants visiblement très en colère. Ils s’en sont violemment pris aux conducteurs de moto taxis qu’ils taxent de bandes de malintentionnés en mettant le feu plusieurs engins.

Les médias ont également eu droit au savon de la part des manifestants. Ces derniers accusent les journalistes d’avoir véhiculé de fausses informations sur le jeune qui a été tué.

Cette situation augure des relations difficiles entre les conducteurs de taxi-moto basés à Lambanyi et les jeunes du quartier.

Oumar Rafiou DIALLO, kabanews

Laisser un commentaire