Dalein vu par un ex allié : « Un ingrat qui s’approprie les bienfaits de Conté»

Quelle aigreur méprisante garde encore Aboubacar Soumah contre son ex allié Dalein Diallo qu’il qualifie déjà de tribaliste ? Il y a bien lieu de se poser cette question, suite à une interview qu’il a accordée à nos confrères de mosaïque Guinée. Cet élan de rage mal contenu du député vise à vouer aux gémonies le leader de l’UFDG dont le seul tort est de revendiquer les différentes réalisations qu’il a enregistrées lorsqu’il était aux affaires sous Lansana Conté.

« J’entends les gens dire, c’est moi qui ai réalisé telle route, tel pont, Tombo-Moussougou…. Mais ce n’est pas vrai. Un ministre n’a pas de projet de société. Un ministre exécute le programme d’un gouvernement. Un ministre est nommé sur les instructions d’un parti politique au pouvoir, qui exécute son projet de société.Mais un ministre ne doit pas s’approprier de ce travail. Ils ne savent même pas à quel moment Lansana Conté a décidé de débarrasser les fleuves guinéens des barques », s’est insurgé Aboubacar Soumah. Avant d’hachurer sur le leader de l’UFDG : « Le jour où Lansana Conté disait cela, on ne connaissait même pas un petit CellouDalein. Aujourd’hui, il s’approprie de tous les bienfaits de Lansana Conté. C’est ingrat. Ce n’est pas quelqu’un qui a réalisé l’autoroute, c’est un régime, pas un ministre. » Et toc !

Et Pourtant, n’en déplaise ! Dalein Diallo se vante de ces « financements de la route Kouroussa – Kankan et du pont sur le Niger à yirikiri. On a fait des efforts, pour financer la route Kankan-Siguiri-Kourémalé et les deux ponts à Djélibakoro et à Tinkisso; on a pu mobiliser plus de cent millions de dollars. La route a été bitumée et les ponts ont été construits. On n’aura jamais d’ouvrages de franchissement aussi importants dans notre pays. »

Et Dalein d’ajouter : « Mes adversaires politiques m’accusent de défendre la cause des peuls. En même temps, ils me reprochent d’avoir oublié le Foutah lorsque j’ai assumé d’être premier ministre et d’essayer dans cette responsabilité de servir tous les Guinéens et l’Etat. Les régions doivent être traitées sur le même pied, de même que les citoyens ont droit à une égalité des chances. C’est ma conception de l’Etat et ma vision de notre société. »

Aboubacar Soumah le comprendra à ses dépens.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire