C’est un Cellou Dalein Diallo en colère qui s’est présenté samedi devant ses militants au siège de l’UFDG. Le chef de file de l’opposition a rappelé que l’un des points de l’accord du 12 octobre prévoyait l’ouverture d’enquêtes pour identifier les auteurs et commanditaires des crimes commis lors des manifestations.

Jusqu’à présent, rien n’a été fait à cet égard, selon Cellou Dalein Diallo. Au Sénégal et au Niger, cite-t-il à titre d’exemples, ‘’lorsqu’il y a une bavure et qu’on ôte la vie à un citoyen, des enquêtes sont diligentées pour situer les responsabilités. Parce que la vie humaine est sacrée, mais Alpha Condé, ce n’est pas le cas’’.

‘’Malgré tous les engagements pris par le gouvernement, jusqu’à présent, vous n’avez jamais entendu parler de commission d’enquêtes. On n’a jamais vu un gendarme ou un policier interroger les participants à une manifestation pour savoir dans quelles circonstances telle personne ou telle autre a été tuée’’, martèle-t-il.

Poursuivant, l’ancien Premier ministre estime que ‘’nous sommes dans un pays sauvage’’, appelant les guinéens à se lever pour défendre leurs droits.

‘’Je ne parle pas seulement des manifestants. Je parle aussi de ceux qui ont été assassinés à Zogota à 1h du matin. Avez-vous entendu parler de procès ? J’ai parlé de Sayon Camara, la pauvre femme qui était en grossesse qu’on a abattue. Avez-vous entendu parler de procès ou d’enquête ?’’, demande-t-il.

Selon Dalein, ‘’depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir, des assassinats commis en plein jour ne font l’objet d’aucune enquête’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire