Il s’agira surtout d'amorcer un dialogue entre les différentes parties prenantes afin d'identifier les principales questions liées au développement responsable et dégager des pistes de solutions.

Cette cérémonie a connu la présence du président de la République de Guinée, Alpha Condé, du premier ministre, Mamady Youla, de certains membres du gouvernement, de la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies et Représentante du PNUD en Guinée, Séraphine Wakana.

Dans son allocution, la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies et représentante du PNUD en Guinée, Séraphine Wakana a indiqué que dans les prochaines décennies, le secteur minier sera amené à prendre une place toujours plus importante, dans les enjeux du développement, tant au niveau du continent africain qu’en Guinée.

« Cette table ronde nationale sur l’initiative pour un développement minier s’inscrit en droite ligne avec la vision minière africaine, qui a placé au centre de son action l’importance de renforcer les capacités des États africains à élaborer et réaliser par eux-mêmes leurs priorités de développement pour mieux s’acquitter de leurs responsabilités sociales et économiques », a dit la diplomate onusienne Séraphine Wakana.

Pour sa part, le ministre de la Géologie et des Mines, Abdoulaye Magassouba a déclaré qu’actuellement, l'exploitation minière de la Guinée représente environ 13 % du PIB, 20 % des recettes publiques et 80 % des recettes d'exportation. ‘’Depuis 2011, la Guinée, à travers le Ministère des Mines et de la Géologie, a réinventé son modèle de développement afin que la valorisation de ses ressources naturelles serve à répondre aux aspirations de sa population. Les nombreuses réformes déjà engagées dans ce sens, ont notamment conduit à l'adoption d'un nouveau code minier et au renforcement de la transparence dans la gestion secteur’’, a-t-il affirmé.

Selon lui, l’objectif de cette table ronde est de dégager les principes directeurs pour une vision partagée du développement du secteur minier, à partir d’une compréhension commune des contraintes et des opportunités, en identifiant les compromis acceptables qui vont permettre une optimisation des bénéfices pour tous.

Le Président Alpha Condé a, d'entrée de jeu, martelé que malgré les nombreux progrès réalisés dans le secteur des mines depuis 2011, « il faut mettre l'accent sur les insuffisances du secteur ». Cette table ronde participera à les définir et à proposer des solutions pérennes et concrètes.

Léon KOLIE pour GCI

© 2005-2017 GuineeConakry.Info

Laisser un commentaire