La Guinée se cherche un sixième stade pour accueillir la CAN 2023. © macblack/cc/Pixabay

Alors que tous les regards se tournent vers le Cameroun, qui organisera la CAN 2019 selon une formule élargie (24 équipes contre 16 jusqu’à présent), la Guinée, qui sera l’hôte du tournoi en 2023, tient à honorer ses engagements.

Cinq sites – deux stades à Conakry, un à Kankan, un à Labé et un à Nzérékoré – ont été retenus. Or le nouveau cahier des charges de la CAF exige du pays organisateur qu’il dispose de six stades. Antonio Souaré, le président de la Fédération guinéenne de football (Feguifoot), qui s’est empressé de réaffirmer que son pays ne jetterait pas l’éponge, envisage de solliciter la Sierra Leone voisine afin qu’elle accueille l’un des six groupes dans son stade national (45 000 places), ouvert en 1980 et qui aurait juste besoin de quelques travaux de peinture.



Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne
J'achète ce numéro

Laisser un commentaire