Bobodi intronisé roi de Kaloum : Où sont passés Baïdy et Makahady ?

Prix africain du développement 2017. Il est décerné à « Sa Majesté Aboubacar Bobody Camara nana Kouassi Bobodi 1er ». On ne sait plus dans quelle République sommes-nous.

En effet, cet assemblage d’appellations rappellent tout bonnement le Ghana, la Côte d’Ivoire, pas la République de Guinée où on connait Kountigui et autres pour désigner la personne morale et apolitique (Sékhouna Soumah, n’en est plus un). Bobody est appelé aussi le Sheriff de Kaloum, mais également, le bienfaiteur. Sur le boulevard Diallo Tely, on voit Bobody, sur les hauteurs du Palais, on aperçoit le même personnage aux bagues bizarres posant avec Alpha Condé, Kassory ou tout seul.

Paul Moussa Diawara de l’OPG devrait lorgner de ce côté pour réclamer des taxes impayées. Le gouvernorat idem. Les artères de Conakry, notamment à Kaloum ne sont pas des pétaudières. Surtout pour afficher des portraits aussi agaçants que curieux. Au niveau de la Mairie de Kaloum, Makhady ne pipe mot. Le député de Kaloum non plus. Ce qui veut dire que n’importe qui peut faire du n’importe quoi, au nom d’un prétendu rapprochement avec le Chef de l’Etat !

Il y a quelques mois, nous braquions nos projecteurs sur ce curieux bienfaiteur qui a aussi sa fondation. Il habite Kaloum et il s’y passe des choses inédites. Notamment des sacrifices de bovins noirs enterrés dans des conditions ubuesques. Juste pour garder le piédestal pourrait-on dire.

Bizarre !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire