CONAKRY- C’est l’abattement dans la famille de la cheffe de cabinet du ministère délégué au Budget ! Hadja Nagnouma Faro qui a reçu un reporter d’Africaguinee à son domicile de Matam , est apparemment ‘’désespérée’’ après l’assassinat de son neveu Djiba Keita, froidement abattu par des inconnus dans la nuit du dimanche 28 Mai 2017 dans la haute banlieue de Conakry.

Massées sous des tentes accrochées pour la circonstance, la famille Keïta et Faro est muette face à ce qui vient d’arriver à leur fils âgé seulement de 23 ans. C’est une mère de famille encore timorée assise au seuil de la rentrée de son domicile, qui a reçu notre rédaction. Hadja Nagnouma, le visage crispé, la voix grave qui nous dit ‘’ le moral n’est pas au beau fixe (…), mais l’on s’en remet à la volonté divine’’ nous a laissé entendre la cheffe de cabinet du ministère du budget, sous le choc.

Sur la question de savoir si elle était en sécurité après cet acte qui a visé son neveu, Hadja Nagnouma Faro, le visage resserré, rejette notre question et dit ne pas vouloir s’exprimer dans les medias à propos de ce sujet.

‘’ Pour le moment, je ne peux rien vous dire à ce propos. Le moment n’est vraiment pas opportun pour ce genre de questions’’ nous a lacé la dame affligée.

Selon une source familiale approchée par nos soins, la victime de cet assassinat, Djiba Keïta, étudiant à l’université Kofi Annan de Guinée, s’apprêtait faire ses valises pour rallier le Maroc où il avait obtenu une bourse.

Le dimanche 28 Mai 2017, alors que les fidèles musulmans effectuaient leurs obligations religieuses aux alentours de 20 heures, que Djiba Keita est tombé sous les balles de personnes inconnues. Plusieurs coups de feu ont retenti au quartier Kipé, non loin de la résidence privée du Président Alpha Condé. Le chauffeur du véhicule 4X4 Toyota Prado a reçu plusieurs balles tirées par des malfrats. Le véhicule conduit par la victime appartient à Mme Nagnouma Faro, Cheffe de cabinet du Ministère délégué au budget.

Ce énième meurtre vient relancer le débat sur les assassinats ciblés dont sont victimes les hauts cadres de l’Etat. Il y a quelques années, dans le même quartier kipé , tombait sous les balles d’inconnues Madame Boiro, ex directrice national du Trésor. Pour cette dame et pour biens d’autres les auteurs de ces crimes odieux courent toujours.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Laisser un commentaire